Photo by Richard Lafortune

Lorsque Roller Derby Québec a commencé, il s’est retrouvé coach puisqu’il avait un passé d’entraîneur reconnu par les joueuses en plus de ses innombrables années de hockeyeur, compétitif ou non.

À ce moment, les seuls patins à roulettes qu’il avait portés étaient des patins à roues alignées. Il a d’ailleurs commencé à en porter à l’époque où il n’y avait que trois roues sous des bottes 100% plastique.

Étant maintenant entraîné dans l’aventure « roller derby », il a dû se trouver des quads. Comme nombre de joueurs au Québec, il s’est alors procuré l’équivalent du « rookie kit » alors vendu au Neon Skates Montréal.

Il se fait approcher par Ricky Balboa en 2012, alors joueur des Mont Royals, pour venir pratiquer avec la formation montréalaise. Il réussit à détruire des Riedell R3 en très peu de temps. Depuis lors, outre une courte période avec des patins de RD Elite, il ne jure que par Antik.

Patins et platines

Confort, chevilles hautes et malléabilité sont les principales raisons de son choix envers ces bottes. Il a essayé les Stomp 1 de Roller Derby Elite pendant près de 4 mois, mais il a des pieds capricieux qui exigent une certaine largeur de bottes et un demi-point en grandeur (10.5). Grâce à une amie cordonnière, il arrive à faire durer ses MG2 plus d’une saison à la fois.

Lors de son aventure à la coupe du monde de 2014, il en avait assez de briser des essieux à toutes les deux semaines. Il décide alors d’observer les plus grands et gros joueurs de Team Canada afin de voir s’ils ont trouvé un moyen de ne plus briser leurs essieux. C’est là qu’il découvrit les Avenger DA 45 magnesium plates.

Non seulement il cessera de briser des pièces, mais en plus il changera deux aspects de ses patins : 1. Il achète des plates un peu plus courte que requises pour les monter plus vers l’avant des bottes, comme les joueurs de l’Ouest qui montaient ainsi leurs plates pour un style plus agressif. 2. Il découvre la maniabilité accrue de ces plates et comprend alors qu’il ne veut plus patiner que sur des plates comprenant des angles de 45 degrés.

Depuis janvier février 2016, il a des Green Monster Superball comme toe stop. Ils sont gros, mais ils sont résistants et offrent une adhérence adéquate au moment requis.

Roues

Il a attrapé la maladie voulant qu’il devait essayer toutes les duretés de roues dans toute une panoplie de compagnies. Son style de jeu réclamant toute l’adhérence qu’il puisse avoir, il roule depuis maintenant un an sur des Turbo Bones 85a (il a des 88a au cas où, mais il n’a toujours pas trouvé de surface trop adhérente pour ses 85a).

Équipement de protection

Il joue avec protège genoux Scabs Elite II, des Killer Pads 187 pour ses coudes et ses poignets. Étant donné son passé de hockeyeur, il possède un casque Bauer 4500, le même modèle qui l’a suivi des années de temps au hockey. Il utilise un protège dents style « râpe à fromage » noir et en possède un de secours du même modèle, mais rouge.

Il traîne constamment des pièces de rechange lors de ses matchs. Il a des roulements à billes, un essieu, des toe stops, des lacets, etc. Il déteste voir quelqu’un ne pas pouvoir finir un match ou un entraînement par manque de pièces.

Heureusement pour lui, il bénéficie d’une commandite de la part de NERD Roller Skates qui lui a permis de renouveler son équipement de protection qui en avait bien besoin !

Photo Credit: Richard Lafortune

 

Photography credits: Richard Lafortune